top of page

PAIX ET DEVELOPPEMENT EN GUINEE : DISCOURS DE BIENVENUE DE SOULEYMANE DIALLO, PRESIDENT DE GYLI


Le samedi 21 mai 2022, la conférence sur la paix, la réconciliation et le développement en Guinée, organisée par le Guinean Young Leaders Initiative, s'est tenue à l'Université Kofi Annan de Conakry. Nous vous invitons à lire le discours de bienvenue de notre Président, Souleymane Diallo.


Excellence Monsieur l’ex Ministre du Plan, Messieurs les ex Ministres de la Sécurité, Madame l’ex Ministre des Droits et de l’Autonomisation des Femmes, Monsieur le Président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée, Cher Professeur et Directeur du département d’études africaines de la Howard University, Monsieur le Fondateur de l’Université Kofi Annan, Cher Imam de la Mosquée de Caire, Madame la Présidente Directrice Générale de A&M Business, Monsieur le représentant du Conseil National de la Transition, Madame la Présidente de l’ONG Émergence-Agro-Pastorale, Chère Audience, Je me nomme Souleymane Diallo et je suis étudiant en troisième année en Politique, Philosophie et Economie à l’Université de Rochester. C’est au nom de tous mes coéquipiers et coéquipières, et en ma qualité de président-co-fondateur que je vous souhaite la bienvenue à la première édition de la conférence sur la paix, la réconciliation et le développement en Guinée organisée par notre Fondation, le Guinean Young Leaders Initiative (GYLI).


Cette année, la conférence a pour thème central « 64 Après : Quel Avenir pour la Guinée ?»

Ce thème a été choisi dans un désir essentiel de comprendre. D’abord, comprendre l’histoire précoloniale, coloniale, et postcoloniale de la Guinée et dans quelle mesure celle-ci a contribué à faire de la Guinée ce qu’elle est aujourd’hui. Ensuite, c’est de comprendre l’expérience du Guinéen et de la Guinéenne en tant que personne privée et publique, ses défis et ses opportunités au quotidien. Enfin, il est primordial que nous, en tant que jeunes, puissions comprendre et définir la mission qui est la nôtre vis-à-vis du développement socio-économique et culturel de la Guinée.


Comprendre, de façon critique, qui nous sommes, d’où nous venons, et où nous allons, en tant que peuple est essentiel pour, non seulement renforcer la cohésion sociale, mais aussi embrasser les défis qui se posent à nous avec détermination, résilience, ouverture, compassion, et tolérance, pour un but commun : faire de la Guinée une nation plus forte et plus unie sur tous les plans.


Agissant comme un cercle de réflexion, et rassemblant des universitaires, des jeunes et des étudiants, des entrepreneurs, des membres de la société civile et des autorités publiques de la Guinée et d’ailleurs, cette conférence a pour but de créer un cadre de dialogue sain et d’examen critique des problèmes socio-économiques, politiques et culturels auxquels est confrontée la Guinée et de promouvoir un dialogue inclusif et ouvert sur l’histoire de la Guinée et la voie que se doit d’emprunter le pays pour l’avenir.


À cet effet, nous tenterons, avec l’aide de nos panélistes et de l’engagement de notre audience ici présente et sur Zoom, de répondre à cinq questions essentielles : (1) Qui sommes-nous en tant que Guinéens et Guinéennes ? (2) Où en sommes-nous en tant que pays, État, et nation ? (3) Comment en sommes-nous arrivés là ? (4) Où allons-nous ? (5) Et enfin, Quels sont les rôles et responsabilités des jeunes et des femmes dans le développement socio-économique et culturel de la Guinée ?


La conférence d’aujourd’hui n’est que la première activité de notre programme pilote intitulé « Plus Forts Ensemble. ». Du Lundi 23 Mai au Vendredi 27 Mai 2022, nous organiserons, dans cette même salle, une formation intensive en entrepreneuriat, leadership éthique et développement personnel pour 30 jeunes talentueux âgés de 15 à 25 ans qui ont été sélectionnés à partir d’une liste de plus de 80 candidats(e)s. Parmi ces jeunes, nous avons 13 femmes et 17 hommes issus de toutes les couches de la société guinéenne et originaires de toutes les grandes régions du pays. Lors de notre formation, ces jeunes seront également exposés à l’African Leadership Academy, l’un des programmes pré-universitaires les plus innovants et le plus sélectif d’Afrique dont la mission est de former les leaders africains du futur à Johannesburg en Afrique du Sud, l’African Development University basée à Niamey, une université au model éducatif américain et l’une des rares institutions étrangères offrant des cours dispensés directement par des professeurs de la Harvard University, et l’African Leadership University du Rwanda, une université d’élite fondée par le célèbre entrepreneur Fred Swaniker.


Après cette formation, nous organiserons un tournoi de football le samedi 04 juin pour symboliser notre désir d’une Guinée plus rassemblée et consciente de ses défis de développement.


Créée par l’arrêté́ n°005/MATD/CAB/SERPROMA/2022, le Guinean Young Leaders Initiative est une fondation à but non-lucratif, éducative et apolitique dont la mission est d’identifier, développer etconnecter les jeunes leaders les plus prometteurs de Guinée afin, qu’ensemble, ils conduisent des changements positifs à travers l’entrepreneuriat et le leadership éthique.


Vous savez, d’un point de vue de son potentiel, la Guinée est l’un des pays les plus riches au monde. Nous avons de très larges réserves de ressources naturelles (bauxite, diamant, or, manganèse etc.) qui feront pâlir plus d’un, mais aussi l’une des populations les plus jeunes d’Afrique et par ricochet du monde. Cependant, comme vous le savez, la Guinée est l’un des pays les plus pauvres au monde. Ce paradoxe pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs endogènes et exogènes. Cependant, nous sommes convaincus que les deux causes les plus importantes sont, d’une part un manque de leadership éthique et déontologique à tous les niveaux de la société, et d’autre part un système éducatif qui, très souvent tue la créativité et l’esprit entrepreneurial des jeunes.


Sans leadership éthique, il ne peut y avoir de progrès. Le leadership éthique crée la stabilité nécessaire pour qu’une société travaille sur elle-même pour devenir une nation plus forte. De même, sans un système éducatif qui mise sur l’innovation, le développement de talents locaux et la valorisation de la créativité et l’entrepreneuriat, nous risquons toujours de tendre la main vers l’extérieur ; car c’est une chose d’avoir des ressources naturelles et une population jeune, mais une autre chose d’avoir les compétences locales et des talents guinéens qui pourront transformer localement ce potentiel socio-économique de la Guinée en des opportunités de création de richesses. Que ce soit la France, la Chine, les Etats-Unis, ou un autre pays, nul n’investit en Guinée pour faire de la charité, bien aux contraires. Chaque investissement est fait dans un but de créer davantage d’opportunités pour l’investisseur en question, son pays, et son peuple.


Aussi longtemps que nous n’aurons pas des leaders, à tous les niveaux, qui promeuvent et imposent la bonne gouvernance publique et privée, des entrepreneurs qui créent des opportunités d’emplois à grande échelle, des scientifiques qui adressent les plus grands défis de la Guinée avec des solutions innovantes et technologiques, nous tendront toujours la main vers l’extérieur et jetteront toujours un coup d’œil vers l’étranger pour des exemples de leadership, utiliseront des technologies étrangères à tout moment et seront dépendants des scientifiques venues d’ailleurs lors des crises sanitaires. Mais nous savons qu’aucun pays, quel que soit ses ressources naturelles ou la jeunesse de sa population, ne s’est développé en tendant la main, encore moins en se passant de sa main-d’œuvre locale. Singapour, la Chine, la Malaisie, le Rwanda, le Botswana, et la Corée du Sud, sont tous des pays qui ont une forte croissance et sont parmi les pays les plus innovants grâce aux larges investissements dans leurs secteurs éducatifs et le développement de talents locaux.


Grâce au Guinean Young Leaders Initiative, nous envisageons de créer un écosystème durable qui contribuera à créer la stabilité dont la Guinée a besoin pour créer, de manière saine et progressive, des leaders et des entrepreneurs qui libéreront le plein potentiel socio-économique du pays, et un système éducatif innovant qui identifiera, développera et connectera les jeunes leaders les plus prometteurs de Guinée aux ressources nécessaires pour grandir et aux meilleures opportunités pour réussir en Guinée.


Avec plus de 60% de sa population âgée de moins de 25 ans, nous croyons que l’avenir de la Guinée réside dans sa jeunesse. Au Guinean Young Leaders Initiative, nous investissons dans la jeunesse guinéenne à travers des programmes éducatifs et entrepreneuriaux innovants et à but non lucratif dont la mission est de retenir les meilleurs talents guinéens en Guinée, pour la Guinée.


Sur le long terme, nous aspirons à la création du Guinean Leadership Academy, une institution éducative innovante et sélective qui travaillera à ce que les jeunes les plus talentueux de Guinée aient accès à une éducation de classe mondiale en Guinée, restent en Guinée et puissent créer eux-mêmes les opportunités socio-économiques dont le pays a besoin pour son développement.


Cette conférence, et notre programme pilote, dans son ensemble, n’auraient pu être possible sans le soutien de nos partenaires et sponsors, à savoir le Davis Projects for Peace, la Coalition Nationale pour l’Appui à la Réconciliation en Guinée, l’African Leadership Academy, l’AJMP, l’African Development University, G24 News Monde, l’African Leadership University, la RTG, et l’Université de Rochester à New York, mais aussi grâce à tous nos panélistes et l’audience qui nous ont fait honneur de leur présence. Je ne saurais clore mon propos sans dire un grand merci à mes coéquipiers qui ont travaillé pendant des semaines pour l’organisation de cet évènement, à savoir :

  • Chernor Diallo, notre Chargé des Affaires Académiques et Co-Fondateur,

  • Amadou Keita, notre Directeur de la Communication et Directeur Pays par Intérim,

  • Abdoul Rasmane Maiga, notre Directeur de la Technologie

  • Abdoulaye Kanté, notre Directeur des Finances,Houlaymatou Bah, notre Directrice Marketing,

  • Mamoudou Diané, notre Directeur des Ressources Humaines,

  • Mamadou Malado Diallo et Iliassa Baldé nos Directeurs Adjoints des Ressources Humaines,

  • Oumou Hawa Bah, notre Rédactrice et Responsable des Réseaux Sociaux,

  • Jean Bernard Guilavogui et Alpha Oumar Diallo, nos infographes

  • Enfin, et pas des moindres, notre Sécrétaire Général, Mohamed Kanté.

À toutes et à tous, je vous dis merci du fond du cœur pour le grand travail effectué. Sur ce, je vais passer la parole à notreMaitre de Cérémonie, Félix, qui nous présentera le planning de la conférence et sera assisté par Houlaymatou Bah pour la présentation de nos panélistes au fur à mesure de leurs interventions. Merci beaucoup.



8 vues

Comments


bottom of page